retour accueil

SAINT-CLÉMENT - BORÉE

Organisée par Dominique et Bernard de Brion d’une part et par Mireille d’Augustin d’autre part, cette sortie a vu quatre-vingts personnes environ se retrouver pour une journée au pied du Mézenc.

Saint-Clément

Nous sommes reçus par monsieur Bernard Cuoq, maire de la commune et fidèle adhérent de la Sauvegarde. M. Cuoq sera notre guide pour cette matinée consacrée essentiellement à la visite de l’église et d’une ancienne grange destinée à devenir un centre d’expositions. M. Cuoq nous parle d’abord de sa commune : 109 habitants, une quinzaine d’exploitants agricoles éleveurs, de tous âges. Une ferme communale a été créée pour installer un jeune agriculteur, chevrier, sur la commune voisine de La Rochette ; les liens entre les deux communes sont très resserrés et M. Cuoq ne pourra être avec nous pour le repas aux Estables, car il doit assister aux festivités du 150e anniversaire de la création de la commune de La Rochette, séparée de celle de Borée en 1856.

À la commune appartiennent également l’auberge rurale et plusieurs bâtiments donnés en location. Les écoliers vont en classe à 7 km à Fay-sur-Lignon. Il n’y a plus de bureau de poste.

Saint-Clément : église.

L'église de Saint-Clément
Cliquez sur l'image pour effectuer une visite virtuelle détaillée de cet édifice

L’église actuelle a remplacé une église primitive qui se trouvait au Becet. Elle aurait été bâtie grâce à l’aide et à la protection des cardinaux Flandin, constructeurs du château de Pourcheyrolles à Montpezat au XIVe siècle, dont l’histoire nous avait été contée par Laurent Haond à notre assemblée générale le 2/10/2004. Leur lieu d’origine, Montpezat ou Borée, est encore en débat. Les armoiries des Flandin (« d’azur, à la face d’or accompagnée de trois roses d’argent, deux et une ») sont sculptées au dessus de la porte d’entrée de l’église. Dans la chapelle située à droite de l’entrée, quatre têtes sculptées représenteraient les quatre âges de la vie. Dans le chœur on peut voir, outre deux chapiteaux sculptés, la chaire de 1874 remarquablement décorée, avec notamment la représentation des quatre évangélistes. Une très ancienne cuve baptismale supporte la table d’autel. Elle est ornée de deux animaux affrontés dont il est bien difficile de déterminer la nature et d’un rare motif d’entrelacs connu sous le nom de « nœud de Salomon », symbole très ancien auquel on attribuait autrefois des vertus magiques.

Une croix ancienne a été déplacée du cimetière dans l’entrée de l’église. Michel Faure nous fait remarquer qu’elle présente une caractéristique peu commune, le dé à la base du fût étant sculpté d’une Piéta.

Dans
                    l'église, on reconnaît le président Guy Delubac et
                    le maire, Bernard Cuoq

Dans l'église, on reconnaît le président Guy Delubac et le maire, Bernard Cuoq

L’église a été restaurée et agrandie en 1924 ; la tribune date de cette époque. Elle est en excellent état à la suite de travaux plus récents ; la Sauvegarde a participé à deux reprises au financement de ces travaux pour une somme totale de 60 000 F.
Après la visite de l’église, M. Cuoq nous emmène jusqu’à la table d’orientation d’où l’on peut admirer un paysage superbe, avec les douze coulées basaltiques de Saint-Clément, les sucs volcaniques de la région de Borée, le Gerbier de Jonc et le Mézenc.

Ensuite nous est présentée l’ancienne grange restaurée destinée à devenir un « Centre de l’air et du feu ». Car si Saint-Clément a eu des volcans, il a toujours été aussi un lieu assez venté, preuve en est de la présence sur la commune de deux éoliennes récemment inaugurées. Ce centre sera hébergé dans un bâtiment ancien dont le toit de lauzes a été magnifiquement refait.

Saint-Clément : ferme restaurée

La matinée se termine autour d’un apéritif offert par la municipalité.

Puis le groupe prend la route du pied du Mézenc, avec un arrêt pour admirer la maison forte du Cros où nous attendent les propriétaires, M. et Mme de Villeroché. Mais le temps nous est compté et nous devons couper court à leur très aimable réception, car le repas nous attend aux Estables.

Le groupe de la Sauvegarde à Saint-Clément

À Saint-Clément...

A la maison forte du Cros

... et à la maison forte du Cros

Borée

L’après-midi se passe à Borée. Monsieur Murillon, le maire, est retenu au Teil par une réunion sur les services publics, sujet très sensible dans ces petites communes isolées de la montagne, mais il a nous a recommandés aux bons soins de MM. Rochette et Chanut. M. Rochette, adjoint, nous parle de sa commune à la population (150 habitants environ) essentiellement agricole, où la poste et une école primaire ont pu être conservées grâce à la mobilisation de tout le village et aux interventions vigoureuses des élus municipaux. Il existe aussi une carrière de sables volcaniques à Molines et des sources au même lieu-dit. Plusieurs manifestations ont lieu en été à Borée, entre autres Méz’Arts qui réunit des artistes locaux.

Façade de l'église de Borée

Façade de l'église de Borée

La Vierge noire de Borée

La Vierge noire

Croix sculptée près du cimetière de Borée

Croix sculptée près du cimetière

M. Chanut nous fait visiter l’église, construite au XIXe siècle dans le style de l’époque, avec une très intéressante façade polychrome par l’utilisation des pierres volcaniques locales. Il nous montre surtout la Vierge noire placée au dessus de l’autel principal. Au cours de la discussion, il mentionne le projet du calendrier monumental dont on peut voir l’ébauche à la sortie du village vers Chanéac : un cercle tracé sur le sol et un premier bloc de plusieurs tonnes avec un texte gravé en latin ; il y aura 64 de ces énormes pierres. Là se trouve aussi la vierge monumentale en cours de restauration.

La municipalité nous offre le verre de l’amitié, précédé de la découverte de la spécialité de Borée, la confiture de pommes de terre « violine » à la chair bleue.

En quittant le village, nous allons voir la croix sculptée située près du cimetière.

Enfin, pour ceux qui le désirent, c’est la petite route qui mène au site de Soutron sur la commune d’Arcens, à quelques kilomètres de Borée. La chapelle est perchée sur un petit piton volcanique. La montée à pied n’est pas trop dissuasive et la vue d’en haut est superbe.

Bernard de Brion


Avant de quitter, n'avez-vous pas oublié de suivre la visite guidée de l'église de Saint-Clément ?

Paysage des Hautes Boutières, près de Borée

Paysage des Hautes Boutières, près de Borée