retour accueil

Une restauration aidée par la Sauvegarde :
un car du musée de Vanosc

Le Bébert avant restauration

« Le Bébert » avant...

Le Bébert après restauration

... et après restauration

Lors de sa visite, le 14 novembre 2015 à Vanosc, du « musée du charronnage et du car, espace Joseph Besset », géré par l’association La Vanaude (en partenariat avec Annonay Rhône Agglo), la Sauvegarde avait promis à celle-ci une aide sur ses fonds propres pour la restauration d’un autocar Berliet, carrossé par J. Besset en 1949, seul exemplaire désormais subsistant du type PCK 8V, qu’elle avait acquis en 2012 et surnommé familièrement « le Bébert ».
Celui-ci, après un long service sur des lignes de l’Hérault et du Puy-de-Dôme, avait été conservé tel quel dans une remise par son dernier propriétaire.
Après son acquisition, La Vanaude avait lancé une souscription et recherchait des mécènes pour la remise en état de la mécanique et de la carrosserie du véhicule.

vitre arrière

Vitre arrière

Les travaux, effectués par des bénévoles, ont duré de septembre 2015 à septembre 2017 et représenté un total de près de 4 000 heures. Le coût financier de l’opération, fortement allégé par ce bénévolat et par la fourniture gratuite de peinture pour la carrosserie et l’ossature des sièges, se montait encore à 53 000 euros qui a été couvert par les fonds propres de La Vanaude (22 000 euros), la souscription et le mécénat, y compris l’aide de 2 000 euros accordée par la Sauvegarde.

Après son inauguration, en mai 2018, « le Bébert » a rejoint au musée du car la vingtaine de véhicules carrossés à Annonay dans l’usine créée par Joseph Besset en 1925, qui poursuit aujourd’hui avec dynamisme et succès son activité de carrosserie sur le même site, sous le nom d’IVECO BUS. (cf Sites industriels remarquables d'Ardèche, catalogue de l'exposition itinérante du même nom.)
Il y témoignera du génie et de l’esprit d’entreprise de Joseph Besset, sera une illustration pédagogique de l’évolution technique et aura peut-être l’occasion de devenir vedette de cinéma, à la suite de certains de ses congénères qui se sont produits dans des films d’époque, comme « Faubourg 36 », « Un sac de billes », « Knock »…

Pierre Court
sur la base des informations fournies par Muriel
Bonijoly, trésorière de La Vanaude.